Charleston Solo

LE CHARLESTON SOLO

Vous en avez rêvé ? Le Charleston Solo débarque à Marseille et on vous dit tout sur son origine !

Le Charleston est né en Caroline du Sud dans la ville du même nom à la fin des années 20. D’apparence très joyeux, il remporte un franc succès. Il s’exporte même à Paris, où Joséphine Baker le fera connaître à travers sa revue au Théâtre des Champs-Elysées.

Le Charleston Solo, danse aussi appelée « authentic jazz », « jazz roots », « solo jazz » ou « jazz vernaculaire » – naît dans les années 30-40. Dans le contexte douloureux de la ségrégation, cette danse afro-américaine sert d’exutoire pour beaucoup, permet de libérer une énergie débordante face à l’injustice et la cruauté du racisme. De là, naît une communauté où l’improvisation est reine. Initialement incorporé au Lindy Hop, le Jazz Roots se danse aussi seul, il peut être chorégraphié ou totalement improvisé en cercle de jam. Né du Charleston mais aussi d’autres danses africaines, il évolue aux côtés des claquettes en toute fraternité.

Le Charleston Solo nourrit beaucoup la danse en couple, pousse à creuser son propre style, son indépendance dans la danse à deux, et permet d’explorer le vaste monde de l’improvisation. D’autres danses urbaines comme le hip hop, le funk, la house sont influencées par le solo et des battles ont d’ailleurs parfois lieu entre ces deux communautés.

Venez découvrir cette danse joyful & playful dans nos cours de Jazz Roots aux quatre coins de Marseille !

EN VIDEO

Les immenses Al Minns & Leon James donnent un petit cours express de Charleston à la TV !

Marie N’Diaye au festival de Solo barcelonais Stomp your feet ! De la musicalité, du groove, et de l’humour comme on aime.

Un exemple magnifique d’une compétition de hip hop hackée par Ksenia, la reine du solo !